Comment se protéger quand on est une femme - image

Dans la majorité des cas, les femmes victimes de violences sexuelles préfèrent garder le silence à cause de la peur. Et le pire c’est que les plus faibles d’entre elles préfèrent se suicider. Il faut reconnaitre qu’il est difficile d’oublier des expériences traumatisantes (viols, vols avec violence, etc.). Mais mettre fin à sa vie n’est pas forcément la meilleure solution. Peut-être qu’il est temps d’apprendre à se défendre contre les agressions physiques. Voici quelques conseils pour se protéger quand on est une femme.

Apprendre les techniques de self-défense

Selon une enquête publiée en 2017, 12 % des femmes ont déjà déposé des plaintes (16 400 au total) pour viol en France. Et à l’heure actuelle, la liste des victimes continue de s’allonger. Mais cela ne signifie pas que les femmes, y compris les mères de famille, sont condamnées à vivre dans la peur perpétuelle.

Comment se protéger quand on est une femme - self-défense

Au contraire, il faut rester forte et apprendre à se protéger des agressions physiques. Bien entendu, les personnes riches peuvent toujours engager des gardes du corps pour les protéger en cas d’agression. Les autres sont obligées de lutter seules pour survivre dans la jungle de la vie. Dans ce cas, la self-défense ou la défense personnelle semble être la meilleure solution.

Il existe plusieurs techniques d’autodéfense. Et la plupart d’entre elles sont efficaces. Il n’est pas encore trop tard pour suivre des cours de self-défense. Il est bien entendu important de faire beaucoup de sport pour se défendre contre des agresseurs. En effet, la plupart des techniques d’autodéfense nécessitent de la force physique. Il faut également se forger un mental d’acier pour parvenir à lutter contre des malfaiteurs.

Si la cible d’une agression est envahie par la peur et l’angoisse, elle n’aura aucune chance de sortir indemne d’une situation dangereuse. Normalement, une école de self-défense devrait apprendre à ses élèves comment éviter la panique en cas d’agression physique.

Utiliser des dispositifs anti-viol pour sauver sa vie

Les pieds et les poings restent les meilleures armes pour donner une correction à un agresseur, et personne ne peut dire le contraire. Quoi qu’il en soit, s’il y en a plusieurs, il serait plus sage de s’éclipser pour échapper à une mort certaine. Pour faire fuir des assaillants dans la rue, il faut utiliser des outils anti-viol performants.

Comment se protéger quand on est une femme - sauver sa vie

Il est intéressant de noter que les sous-vêtements à décharges électriques existent déjà sur le marché. Et ils sont particulièrement efficaces pour se protéger contre les agressions physiques. Des Américains ont d’ailleurs inventé des collants capables d’imiter des jambes poilues permettant de dissuader les potentiels agresseurs.

Théoriquement, une personne qui maitrise toutes les techniques de self-défense est forte et courageuse. Mais elle ne pourra jamais combattre plusieurs agresseurs en même temps, surtout si ces derniers sont armés jusqu’aux dents. Si elle décidait de le faire, c’est la mort assurée. Au lieu de crier à l’aide, il vaudrait mieux utiliser une petite alarme d’urgence. Ainsi, les agresseurs n’auront qu’une seule option : fuir. Il faut toutefois retenir qu’un agresseur peut s’attaquer à une femme par-derrière pour l’étrangler.

Dans ce cas, les choses pourraient prendre une autre tournure. S’il parvenait à mettre ses mains devant la bouche de sa victime, celle-ci sera prise au piège. Mais elle pourrait glisser entre les mains de son agresseur grâce à un « taser » ou un autre appareil de défense électrique.

Opter pour la bombe lacrymogène

De manière générale, les travailleurs de nuit sont les cibles préférées des agresseurs. Bien entendu, les femmes sont les plus concernées. Elles ont donc tout intérêt à utiliser des armes anti-agression légales pour échapper à une mort certaine. Il est tout à fait envisageable d’opter pour la bombe lacrymogène pour se défendre dans la rue.

Comment se protéger quand on est une femme - bombe lacrymogène

Selon la loi en vigueur, celle-ci se classe dans la catégorie D des armes de défense autorisées en France. En clair, une femme qui rentre à 5 h du matin peut utiliser une bombe lacrymogène pour se protéger de toute agression.

Quoi qu’il en soit, l’acquisition et la détention d’une bombe lacrymogène supérieure à 100 ml sont interdites par la loi en France depuis le 1er décembre 2014.

Puisque les gros extincteurs sont très encombrants, il est tout simplement impossible de les ranger dans un petit sac à main. Il est donc préférable d’utiliser une mini-bombe lacrymogène pour faire face à un groupe d’agresseurs. Bien entendu, seules les personnes majeures de plus de 18 ans peuvent acheter et utiliser une arme anti-agression, peu importe les motifs.

En tout cas, une femme obligée de travailler la nuit n’aura plus peur de se promener dans la rue avec une bombe lacrymogène (poivre rouge par exemple). Une seule pulvérisation suffit pour stopper un attaquant. Il suffit de viser son visage et de lui donner un coup de pied dans les parties intimes avant de s’enfuir. Dans la majorité des cas, les agresseurs ne poursuivent jamais leurs victimes si elles parviennent à s’échapper.

Frapper l’agresseur avec des objets métalliques

Il est tout à fait possible de se protéger contre les agresseurs et les voleurs en utilisant des clefs. Il suffit de les placer entre les doigts et de les utiliser comme des griffes. Il convient bien entendu de viser le visage de l’attaquant pour avoir plus de chances de trouver une échappatoire. Si la cible connait quelques notions de self-défense, elle pourrait blesser l’assaillant et le mettre hors d’état de nuire.

Comment se protéger quand on est une femme - Frapper

Autrement, elle devra utiliser toutes ses forces pour frapper son agresseur. D’un point de vue concret, il vaut mieux garder ses clefs (de voiture, d’appartement, etc.) dans ses mains, au lieu de les ranger dans un sac. Ainsi, il sera plus facile de riposter en cas d’agression.

Si la cible d’une agression ne veut pas sacrifier ses clefs pour se protéger dans la rue, elle peut toujours utiliser une lampe de poche métallique. La lumière de la torche permettra d’aveugler l’attaquant, même en plein jour. Il ne reste plus qu’à courir et à appeler au secours.

Il est par ailleurs possible de transformer un tournevis en arme anti agression. Il faut juste le dissimuler sous la manche de sa veste afin de surprendre l’agresseur. Un cutter devrait également faire l’affaire. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à viser les yeux, le nez ou la bouche de l’assaillant. Le poing américain est aussi une arme anti agression très efficace. Les bagarreurs de rue ne peuvent pas dire le contraire.