Rencontres internationales

L’engouement des femmes slaves pour les hommes étrangers

Les femmes slaves sont très seules, même celles qui ont des atouts susceptibles de plaire au beau sexe. C’est donc sans surprise si les sites de rencontres et les agences matrimoniales français et occidentaux sont envahis par ces « femmes venues de l’Est ». Selon les responsables de ces plateformes, elles sont très ouvertes en termes de rencontre. En effet, elles n’ont pas vraiment de critères arrêtés, du moins en ce qui concerne l’âge, la profession, ou encore le pays de leur futur amoureux.

Pourquoi mettre le cap à l’Ouest ?

Une étude a permis d’établir que pour 115 femmes slaves, il n’y a que 100 hommes slaves. Parmi ces derniers, seuls environ 50 % sont en mesure de fonder une famille. Pire encore, le taux descend à 33 % pour ceux qui sont en quête de relation sérieuse. La raison de cet état de fait ? La désintégration de l’Union soviétique ! Un phénomène qui a laissé une trace indélébile sur les sociétés slaves, et corollairement, sur le comportement des hommes. Abus d’alcool, violence, mauvais traitement en tout genre… il faut dire qu’ils font voir de toutes les couleurs à la gent féminine. Ce n’est pas tout puisque la faible espérance de vie des hommes de l’Est pousse également les femmes à trouver refuge auprès des sites de rencontres occidentaux. À titre comparatif, elle est de seulement 62 ans, contre 78 ans pour les hommes français.

Florilège d’idées reçues sur les femmes

L’affluence des femmes slaves sur les sites de rencontres occidentaux s’accompagne de tout un lot d’idées reçues. Elles sont traitées de tous les « noms d’oiseaux » et accusées de fuir la pauvreté de leurs pays respectifs. Certains n’hésitent pas à les assimiler à des prédatrices en quête d’hommes âgés et fortunés, dans le simple but de garantir une retraite somptueuse. En réalité, les femmes slaves sont de nature dévouée. Elles sont juste contraintes à se prêter à l’immigration du cœur, la faute à un pays et à des hommes sur lesquels elles ne peuvent pas compter.

Quid des critères de choix des femmes slaves ?

Si une femme slave n’est pas très regardante sur l’âge, la profession, ou encore le lieu de résidence de son futur partenaire, elle tient néanmoins à chercher tout ce qu’un homme slave n’a pas. Ainsi, elle aspire avant tout à vivre avec un homme non-alcoolique et qui soit en mesure de subvenir aux besoins de sa famille. Le candidat potentiel ne doit pas non plus être un « macho ». Il devra aussi vouer un respect total et sincère envers son épouse et les femmes en général. Des critères qui se rapportent à la fidélité, à la sincérité et à la loyauté envers son partenaire en somme. Bien entendu, l’homme en question sera aussi un cœur à prendre : il n’est ni marié ni en couple. Mais la femme slave tient également compte de l’apparence physique d’un homme. Enfin, force est de constater que les femmes de l’Est s’en sortent plutôt bien sur les sites de rencontre et les plateformes spécialisés.

Articles similaires